Le dernier amour de Baba Dounia : roman

Voir les avis

Livre

Bronsky, Alina (1978-....). Auteur

Liber, Isabelle. Traducteur

Vérification des exemplaires disponibles ...

Se procurer le document

Vérification des exemplaires disponibles ...

Suggestions

Du même auteur

Notre ailleurs : roman | Khayat, Rasha (1978-....). Auteur

Notre ailleurs, roman

Livre

/ Khayat, Rasha .- Actes Sud , DL 2019

Ma vie n'est pas un roman | Bronsky, Alina (1978-....). Auteur

Ma vie n'est pas un roman

Livre

/ Bronsky, Alina .- Actes Sud junior , 2019

Papy mammouth : l'histoire de l'humanité racontée par notre ancêtre | Böge, Dieter (1958-...). Auteur

Papy mammouth, l'histoire de l'humanité racon...

Livre

/ Böge, Dieter

Sélection : Coup de coeur sept 2019

Fever | Balthazar

Fever

Disque

/ Balthazar .- Play It Again Sam , 2019

Le phénomène rock venu de Belgique revient avec l'album le plus abouti de sa carrière Les belges de Balthazar reviennent trois ans après Thin Walls avec Fever. Balthazar explore de nouveaux territoires avec ce quatrième album, les...

Océans, le mystère plastique | Pérazio, Vincent. Monteur

Océans, le mystère plastique

Document vidéo

/ Pérazio, Vincent .- Via Découvertes , 2016

Seulement 1 % du plastique déversé dans la mer flotterait à sa surface. Où est passé le reste ? Des scientifiques se lancent à sa recherche et se focalisent sur les micro-plastiques. De petite taille, pour la plupart invisibles, t...

Le dernier amour de Baba Dounia : roman | Bronsky, Alina (1978-....). Auteur

Le dernier amour de Baba Dounia, roman

Livre

/ Bronsky, Alina

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs

  • Techrnovo : zone interdite. La vie a repris ! 4/5

    Zone contaminée autour de Tchernobyl. Baba Dounia est revenue sur les terres qui l'ont vues grandir. Elle a 85 ans. Rejointe par la suite de quelques autres irréductibles, cette femme de caractère a survécu à tout : à un mari volage, au communisme...Alors, elle peut bien s'installer à Tchernovo pour y finir sa vie ! Alina Bronsky, d'origine russe, a fait d'une tragédie une roman délicieux et pudique. La première scène pose d'ailleurs le décor : le coq de sa voisine , Maria, chante encore en pleine nuit, réveillant Baba Dounia. Elle n'en peut plus de ce Constantin ! Elle décide de lui faire la fête. Il finira à la casserole ! Cette chronique villageoise serait comme toute les autres , si elle ne situait pas dans la zone interdite. Ces gens reviennent ici pour y finir leur jour, car c'est une terre de souvenirs, une terre des jours heureux et surtout parce qu'ils n'ont plus rien à perdre. Ils n'ont aussi pas le choix : leur maigres pensions ne leur permettent pas de s'offrir un appartement "en ville". Baba Dounia doit faire des sacrifices : se passer de certaines commodités comme l'eau courante, vivre en autarcie, et surtout , ne plus voir sa fille et sa petite fille. Elle est trop vieille pour se déplacer jusqu'en Allemagne, et c'est trop dangereux pour un enfant de venir dans la zone interdite... Tout allait "pour le mieux", lorsqu'apparaît au bout de la rue, un père et sa petite fille. Les ennuis commencent. Ce livre est un vrai plaisir, et nous permet de rire autour d'une catastrophe et c'est un pied de nez à la tragédie !

    par Fanny Le 16 juillet 2019 à 17:01